Un modèle précurseur pour l’industrie de l’environnement

Le Gouvernement du Québec s’est engagé à réduire ses émissions de GES de 37,5 % d’ici 2030. Les déchets de l’industrie et la gestion des sols font partie de la priorité du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Pour atteindre cet objectif, des mesures doivent impérativement être prises. Avec son projet de réhabilitation et de reboisement d’un ancien dépotoir, Solterra fait partie de la solution.

Une gestion des sols contaminés à la hausse

L’économie immobilière est en pleine croissance avec la construction de condos, d’hôpitaux et d’infrastructures routières qui génère de plus en plus de sols contaminés dans la grande région métropolitaine de Montréal. Ces sols sont nocifs pour l’environnement et doivent être éliminés adéquatement et, surtout, légalement.

 

C’est là que nous entrons en jeu. L’environnement est au cœur de nos priorités. Avec notre expertise, nous faisons une différence dans la vie des Mascouchois.

Par mesure de sécurité supplémentaire en lien avec la COVID-19, nous nous assurons de respecter les normes de distanciation sociale entre les camionneurs et les membres de notre équipe. Nous désinfectons également tout ce qui doit l’être et privilégions les transferts de documents par voie électronique.

Notre projet de décontamination à Mascouche

Nous avons pris en charge ce terrain à Mascouche pour le transformer de dépotoir illégal à un nouvel espace où poussent près de 70 000 arbres. Un nouveau poumon vert pour les Mascouchois. Cette réhabilitation de terrain passe par le rehaussement de la qualité du sol en remblayant le site avec des sols faiblement contaminés. Ce projet s’inscrit dans le mouvement d’économie circulaire en donnant une deuxième vie à des sols contaminés.

 

Nous sommes également en phase de recherche et développement afin de trouver d’autres types d’arbres qui permettraient une décontamination plus poussée des sols.

Une réhabilitation centrée sur le citoyen

Chez Solterra, il est primordial de s’assurer d’offrir un milieu de vie agréable et sécuritaire pour le bien-être de la communauté. Afin d’améliorer la sécurité et de diminuer le bruit dû à la circulation de camions, en collaboration avec la ville de Mascouche, la vitesse de passage du chemin de la Cabane-Ronde menant à notre lieu d’activité est passée de 70 km/h à 50 km/h. De plus, afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens, nous avons demandé à nos camionneurs de réduire davantage leur vitesse, pour atteindre une vitesse maximale de 40 km/h.

 

Chez Solterra, la pollution sonore est à son minimum. Nous avons instauré la politique de non-claquage des portes lors du déchargement des sols.

 

De plus, afin d’éviter de salir les rues, nous nous sommes munis d’un bassin pour laver les roues des camions à la sortie du site, ce qui représente un investissement de 80 000 $. Pour préserver la sécurité des automobilistes, nous avons également investi 225 000 $ dans l’achat d’un balai mécanique afin de nettoyer la rue.

 

Nos procédures sont hautement sécuritaires et ont un faible impact sur l’espace de vie des habitants, ce qui permet aux Mascouchois de vivre dans un environnement durable.